Collages pour le congrès du 10 octobre

Comme expliqué dans  un article précédent, cette activité n’est en rien cachée. Voilà pourquoi, nos militants collent, depuis une semaine, des affiches appelant à y participer. Nos amis flamands, de leur côté, ont diffusé des centaines de tracts en marge de nombreuses réunions politiques.

collage d'affiche nation 23-09-2009 002

collage d'affiche nation 23-09-2009 004

collage d'affiche nation 23-09-2009 008

Publicités

Réquisitoire contre le système capitaliste

Bal 5Pourquoi pensons-nous que le système capitaliste est le mal absolu ? Pourquoi voulons-nous en faire le procès ?

Car nous le croyons responsable de la plupart des maux qui touchent notre monde. Nous pensons que seule une vision profondément sociale des choses pourra relever nos sociétés et libérer nos peuples, des méfaits du capitalisme et de la société consumériste.

C’est au nom des victimes du capitalisme mais aussi de toutes les valeurs qu’il a détruit que nous accusons le système capitaliste.

Nous accusons le capitalisme d’être mauvais pour l’homme, pour la société, pour l’idéalisme, pour la solidarité. Nous accusons le capitalisme de rendre les gens égoïstes, lâches, bêtes et envieux. 

Nous accusons le capitalisme d’être responsable des pires maux que connaît le monde. Car, en effet, le capitalisme, c’est la guerre, c’est l’immigration sauvage, c’est la traite des êtres humains, c’est l’exploitation des gens sous toutes les formes.

Nous accusons le capitalisme d’avoir détruit les valeurs ancestrales et essentielles de nos sociétés pour les remplacer par celles de l’argent, du profit à tout prix et de la consommation à outrance. 

Nous accusons le capitalisme d’être intranséquement mauvais, d’amener le monde vers l’abîme économique mais aussi moral et multiracial.

Le capitalisme n’a pas de circonstances atténuantes car il aurait pu être un outil formidable s’il était resté au service du travail. Mais c’est tout le contraire qui s’est passé et, au nom du profit, on a mis les travailleurs au service du capitalisme. 

Le capitalisme n’a jamais essayé de se réformer ni de s’amender. Bien au contraire, il s’est imposé au reste du monde par le mensonge, la guerre et la corruption.

Nous accusons le capitalisme d’avoir fait des pays d’Europe de l’Est, d’immenses bordels, d’y avoir importé le SIDA, la multiculture et Mac Donald.

 Nous accusons le capitalisme de provoquer des guerres pour faire plus de profit. D’Irak au Congo, en passant par le Kosovo, cherchez la source d’argent, vous trouverez la vraie raison de la guerre.

Et enfin, nous accusons les grands capitalistes d’être des procs, imbus d’eux-mêmes, gros, gras et libidineux.

Nous accusons le capitalisme d’avoir fait de nos peuples, ce qu’ils sont devenus.

 Nous accusons le capitalisme en un mot comme en cent et pour paraphraser Michel Sardou dans une de ses chansons, nous réclamons le maximum de la peine contre ces capitalistes : nous voulons qu’on arrache leur âme, qu’on la jette aux rats et aux cochons pour voir comment eux, ils s’en serviront.

Infos sur le 10 octobre

CONGRESNSANATIONFRToutes les infos sur ce concert  via info@nation.be mais de plus amples renseignements seront en tous cas publiés régulièrement sur ce site.

Prévente

L’entrée est fixée à 15 eur mais il est possible d’acheter un ticket d’entrée en prévente au prix de 12,5 eur.

Payable au compte :

738-0146444-93 (IBAN: BE98 7380 1464 4493 – BIC: KREDBEBB) avec la communication VVK Jeugdcongres (ne pas oublier vos coordonnées et éventuellement votre adresse e-mail).

Emplacement : en Flandre occidentale, les détails suivent très bientôt

Congrès de la Jeunesse : 10 octobre

Le 10 octobre : Les Jeunes contre le capitalisme !

 CONGRESNSANATIONFRLe 10 octobre prochain, une grande première aura lieu : la N-SA (solidaristes flamands) et Jeune NATION co-organiseront un congrès des jeunes, doublé d’un concert sur le thème : « Les Jeunes contre le capitalisme ».

Pourquoi un tel thème ?

La crise financière de l’année passée nous a bien montré à a quel point, le capitalisme sauvage amène le monde au bord du précipice. Depuis, les grands groupes financiers en profitent pour multiplier les licenciements massifs sous le regard complice des syndicats qui n’ont jamais autant mérité le slogan : « syndicats, flics du patronat !»

Mais au-delà même des implications financières, dénoncer le capitalisme c’est aussi rappeler qu’il est LE responsable de toute une série d’autres maux que nous avons toujours dénoncé : l’immigration incontrôlée, les guerres impérialistes, la perte des valeurs au profit du consumérisme, la perte de l’identité, la décadence sous toutes ses formes, etc…

Pourquoi un concert en même temps qu’un congrès ?

Si les « grandes messes » du système gravitent aussi souvent autour du monde musical (Live Aid, concert SOS Racisme, Festivals de Dour ou Couleur Café), ce n’est pas pour rien. La culture en général, et la musique en particulier, sont des vecteurs d’idées incontournables. On peut en être heureux ou le regretter, mais le fait est là. Jeune NATION vit avec son temps et s’il faut passer par le rock pour faire passer nos idées, nous n’avons aucun problème à le faire !

Pourquoi en collaboration avec les solidaristes flamands ?

Car face aux dangers qui nous menacent, nous nous devons de dépasser les petits nationalismes et d’offrir un front commun de résistance aux forces de l’argent anti-identitaires.

N’avez-vous pas peur de débordements ?

Nous sommes la branche jeune d’un mouvement légal qui s’est présenté à trois reprises à des élections.  Ici encore, notre action sera non seulement légale mais publique puisque l’adresse de la salle sera très bientôt rendue publique. Nous n’avons rien à voir avec certains groupes qui organisent des concerts semi-clandestins. A ce propos, qu’il soit clair ici qu’il n’est pas question de faire de cette activité, un rassemblement pour tous les marginaux qui gravitent autour de certains concerts : les provocateurs (que ce soit par la tenue, l’apparence ou les gestes) seront impitoyablement refoulés.

Avez-vous un message à nos jeunes lecteurs ?

Même si la situation est difficile, il ne faut pas désespérer ! La résistance est toujours là et cette soirée du 10 octobre a aussi comme but de le démontrer au grand jour ! Les élections ne sont pas tout ! Alors, venez le 10 ! Venez pour écouter les messages, venez pour écouter du rock, venez pour vous amuser avec vos camarades, venez pour tenir la dragée haute aux antifas de tout poil mais venez !

Résistance ! La Troisième Voie est en marche !

 

Les jeunes contre le capitalisme : 10 octobre 2009

CONGRESNSANATIONFR

Le rassemblement de Dortmund a donc bien eu lieu !

Malgré le très court préavis (la Justice allemande a finalement autorisé le rassemblement anti-guerre, la veille de son déroulement), les nationalistes allemands ont pu réunir 800 personnes à Dortmund le 5 septembre dernier.

Lorsqu’on voit qu’un tel nombre de militants étaient présents en un si court laps de temps, on comprend mieux pourquoi le système a tout fait pour empêcher ce rassemblement. Car il est certain qu’avec une autorisation prévue de longue date,  ce sont plusieurs milliers de nationalistes qui se seraient rassemblés contre l’impérialisme.

L’extrême-gauche, quant à elle, a bien évidemment provoqué des incidents avec la police.

A noter la présence d’une délégation de nos camarades solidaristes flamands de la N-SA.

phoca_thumb_l_aktnsa1

phoca_thumb_l_aktnsa6

Dernière minute : la manifestation à Dortmund est autorisée

Comme il fallait s’y attendre,c’est à la dernière minute (ce vendredi 4 septembre) que la Cour constitutionnelle allemande a autorisé la manifestation des nationalistes européens opposés à l’impérialisme et à la guerre qui pourra donc se dérouler le 5 septembre !

Pour ceux de nos miltants qui voudraient s’y rendre malgré le TRES court préavis, toutes les infos nécessaires peuvent être trouver ici (en allemand) :

http://logr.org/antikriegstag/

Nous conseillons néanmoins la plus grande prudence vis-à-vis des menaces de recours à la violence lancées par les crapules d’extrême-gauche.

Nous souhaitons en tous les cas, bonne chance à nos camarades allemands.