Encore sur la manifestation du 10 novembre

Un très intéressant article sur les réactions à gauche après leur Waterloo activiste du 10 novembre dernier à Gand : 409 arrestations et pas la moindre gêne au cortège nationaliste :

La gauche dure, molle ou peureuse ? sur www.antifaahahah.be

Publicités

Les photos du « devenu très médiatique » cortège du 10 novembre

Nous publions ici quelques photos du cortège qui s’est déroulé le 10 novembre dernier à Gand à l’initiative du Front contre la violence et à laquelle, Jeune Nation avait envoyé une délégation.

A noter que les violences gauchistes et les 409 (!) arrestations qu’elles ont provoqué, ont occasionné de nombreuses réactions médiatiques (presse écrite et télévision).  Et que ce cortège est devenu un sujet enflammé de débat sur Internet, en paticulier sur les forums d’une extrême-gauche en train de s’étriper pour savoir quelle attitude, elle devait adopter face au cortège identitaire.

SL274207

SL274218

SL274139

SL274234

Manif contre la violence : réussite des nationalistes

Ce mardi 10 novembre, une centaine de militants avaient répondu à l’appel du Front contre la violence. Ce Front voulait protester contre la violence de gauche qui, un peu partout en Europe, se remet à frapper. Y compris chez nous puisque début octobre, différents étudiants nationalistes avaient été agressés à Gand par de véritables commandos organisés.

La manifestation, à laquelle participa le N-SA, le KVHV, des nationalistes autonomes et une délégation de Jeune Nation, se déroula sans incidents. Ce qui ne fut pas le cas de la contre-manifestation d’extrême-gauche puisque les « démocrates » s’opposèrent à la police faisant 2 blessés parmi les forces de l’ordre.

Celles-ci repoussèrent les excités gauchistes et arrêtèrent plusieurs centaines de personnes : 200 selon la presse, plus de 400 selon les gauchistes.

Bilan positif si ce n’est la présence regrettable de certains éléments indésirables dont les organisateurs feraient bien de se débarrasser une fois pour toutes…

Les chiens aboient, la caravane nationaliste-révolutionnaire passe !

Action contre la violence d’extrême-gauche

De Berlin à Lille, en passant par chez nous, la violence d’extrême-gauche semble se redévelopper de plus en plus. Sans trop de réaction des humanistes et autres démocrates de service… Voir notre article précédent : https://jeunenation.wordpress.com/2009/10/14/violences-de-gauche-solidarite-et-reaction/

Suite aux récentes agressions qui se sont produites en Belgique contre des étudiants nationalistes, un « Front contre la violence  » s’est récemment crée et manifestera le mardi 10 novembre en soirée à Gand.

Tous les membres et militants de Jeune Nation qui le désirent peuvent bien entendu y participer.

Quelles que soient les divergences que l’on peut avoir avec d’autres groupes nationalistes, Jeune Nation entend bien soutenir toute initiative unitaire qui va dans le sens de lutter contre la violence extrémiste des gens de gauche.

Quand ? Mardi 10/11/09
Où ? Vrijdagsmarkt – Gent
A quelle heure ? 19h30
Situation ? Autorisée !

Journalisme antifa : également ahahah !

Les restes du Front Anti Fasciste flamand (AFF) s’est rassemblé autour d’un blog qui s’est spécialisé dans les infos à la « France dimanche » sur la droite nationaliste flamande.

De temps en temps, il évoque le Mouvement NATION, principalement en utilisant certains comptes rendus d’activités publiés par NATION pour donner l’impression qu’ils ont assisté à l’événement.

Récemment, ils ont encore fait dans le n’importe quoi en citant notre ami Hervé Van Laethem comme orateur lors du congrès-concert du 10 octobre dernier.

C’est une bonne démonstration qu’aucun de ces « spécialistes » n’étaient présents à cette soirée puisque non seulement Hervé Van Laethem n’y a pas parlé mais de plus, il n’y était pas présent. Cela signifie que, de plus, les rares membres de l’AFF ne savent pas lire. En effet, des semaines avant le congrès, les affiches présentes sur le Net et reprenant par erreur son nom, avaient été remplacées par un autre modèle.

Pour conclure sur leur compétence « journalistique » : leur affirmation qu’Hervé aurait, dans le passé, été membre d’un Comité Rudolf Hess. Cette « info » recopiée sur un autre site du même accabit est bien évidemment démentie par l’intéressé qui a toujours mis au défi, les différents délateurs, de fournir une preuve qu’il ait été responsable ou même simple membre de ce « comité » qui de surcroit, selon Hervé Van Laethem, n’a sans doute jamais vraiment existé en Belgique.

Plus que jamais, dans la rue ou dans leurs articles : Antifa ah ah ah !