Ca balance en Grèce !

L’extrême-gauche grecque est réputée pour sa violence. Elle l’a montrée lors des récentes émeutes étudiantes mais aussi par l’assassinat récent d’un policier anti-terroriste abattu en pleine rue.

Une autre de ses spécialités : l’attaque des manifestations nationalistes.

Et bien cette fois, les nationalistes leur ont rendu la politesse le 7 juillet dernier où un cortège de 1000 gauchistes manifestant à Athènes « contre le racisme » a été attaqué par 200 nationalistes grecs.

Et sans approuver la violence de ces derniers, on ne peut s’empêcher de se souvenir de cet adage : « Qui sème le vent, récolte la tempête ! »