L’affaire Tommy Robinson !!!

Le 25 mai dernier, alors que le fondateur de l’English Defense League essayait de prendre des images dans la salle du tribunal de Leeds, lors du procès d’un réseau d’un gang d’immigrés violeurs et pédophiles, il a été arrêté puis incarcéré pour 13 mois de prison.

Le motif du tribunal est qu’il est interdit de filmer une audience. Gageons que c’était surtout pour éviter que l’on entende à quels points, les dysfonctionnements de la justice furent graves.

Tommy Robinson[1], personnage assez trouble passant du hooliganisme à l’antiracisme pour en revenir à une démarche purement islamophobe (qui ne met en cause ni le système ni l’immigration en elle-même) est devenu un « lanceur d’alerte » bien connu au Royaume-Uni. Ces interventions vidéos visant à dénoncer l’islamisation de la société anglaise font régulièrement le buzz avec plusieurs centaines de milliers de vues.

Mais cette affaire fait scandale sur le web et, alors que la vidéo de son arrestation est diffusée en direct avec une audience de plus de 500.000 vues, une pétition en faveur de sa libération récolte des centaines de milliers de signatures. Les associations et mouvements divers nationalistes de Grande-Bretagne mais aussi de France relaient le scandale.

Cette affaire confirme à quel point, en Europe, la liberté de penser différemment est en danger.

En fait, on constate que lorsque la propagande du système ne fonctionne plus, quand le black-out médiatique à l’égard des patriotes ne suffit plus, la répression semble devenir la seule solution pour le système.

La Belgique n’est pas épargnée par ce genre de pratiques puisque le Mouvement NATION lui-même subit régulièrement les assauts judiciaires du système. Très souvent, il est empêché de rassemblement et frappé d’interdiction en tous genres sous prétexte d’un « cordon sanitaire » appliqué avec la rigueur la plus extrême.

Tous les jours, partout en Europe, des récits faisant état de la répression démontrent que plus que jamais, les patriotes sont un souci grandissant pour le pouvoir.

Mais cela nous rappelle aussi à quel point, être identitaire, est gage d’héroïsme et de sacrifice pour un combat de résistance face à un système qui opprime les peuples d’Europe.

C’est pourquoi, nous serons toujours présents là où la liberté d’expression et la démocratie ne sont plus respectées.

PS : Espérons qu’après Robinson, certains groupes nationalistes se mettent à manifester avec le même dynamisme pour obtenir la libération d’autres prisonniers d’opinion. Car la liberté d’expression, elle concerne tout le monde ou alors personne…

PS 2 : Quoi qu’on puisse penser de Robinson, le fait que son arrestation ait engendré des manifestations rassemblant des milliers de personnes est un fait qu’il nous faut prendre en compte.

[1] Stehen Yaxley-Lennon (!!!) de son vrai nom

EDL

 

Publicités