Nos peuples, nos origines : les Spartiates !

On trouve des traces des Spartiates dans l’Iliade où ils faisaient partie de l’armée grecque. Ils servaient dans l’infanterie, équipé d’un bouclier rond en bronze, d’épées courtes et de lances. Au début du Ve siècle avant JC, ils étaient les maîtres incontestés du Sud de la Grèce.

1

Structure sociale

Les spartiates se divisaient en 3 catégories

les Citoyens : qui possédaient la terre reçue en échange de leurs services militaires

les Non-citoyens libres : commerçants, artisans et marins

les Hilotes : esclaves, propriété de l’Etat

Les Spartes étaient un peuple guerrier. Chaque garçon était voué à devenir un soldat.C’était un sacrifice héroïque fait pour sa Nation. Leur devise : Il vaut mieux être mort que de vivre vaincu !!

Sparte était un état-cité fermé dirigés par les citoyens et non-citoyens libres qui devaient toujours garder un œil sur les Ilotes qui étaient les esclaves ramenés de leurs différentes guerres. Leur armée formait un corps homogène de soldats entraînés. Ils se voulaient la race supérieure élue.

Tous avaient le même entraînement militaire car pour eux, ils étaient tous égaux et cette armée fonctionnait grâce à une discipline absolue.

Afin d’éviter de fragiliser la race, chaque nouveau-né subissait un examen approfondi.  Si il était handicapé, trop chétif ou pas de race pure, il était simplement tué. Les enfants étaient mis directement face aux dangers avant la puberté.  Pour appartenir à la communauté, ils devaient faire leurs preuves.

A 7 ans, les garçons étaient enlevés aux parents, éduqués pour devenir militaire. Ils subissaient des épreuves physiques extrêmes. Ils restaient militaire au minimum jusque l’âge de 20 ans mais pouvaient le rester jusque leur mort.

Pour les filles, une éducation traditionnelle et des activités physiques étaient préconisées car elles devaient être parfaites pour assurer une descendance forte.

Les Spartiates vivait dans l’austérité, se privaient de beaucoup de biens matériels et comme ils n’avaient pas de biens importants, ils étaient égaux, pas de jalousies donc une fraternité et une confiance entre eux pour le bien de la communauté.

2

La bataille des Termopyles

Les Perses qui possédaient une grande partie de l’Afrique décidèrent d’envahir la Grèce afin de pouvoir conquérir l’Europe et devenir le plus grand empire du monde.

Ils étaient commandé par Xerses qui dirigeait une armée de milliers de soldats venant de toutes les provinces de l’empire perse (plus de 50 nationalités différentes).

Afin de repousser les Perses, les Spartes, commandés par Léonidas, s’allie avec Athènes. Les Perses commencèrent leur invasion par le Nord où ils ne rencontrèrent par beaucoup de résistances, leur nombre suffisant à faire capituler toutes les provinces. Léonidas conçu alors un plan : il allait arrêter les Perses au défilé des Termopyles.  Les Grecs contiendraient les Perses sur la mer.

Il prit 300 guerriers.  Les Athéniens crurent qu’il prenait une avant-garde mais Léonidas ne pouvait se permettre de prendre tous ses guerriers.  En effet, les Hilotes étaient nombreux et sans gardes, ils risquaient de prendre le contrôle de Sparte.  Il dût donc prendre une décision : couper ses troupes en 2 afin de préserver ses terres et de combatrre.

Xerces habitué aux succès faciles, rencontre une première fois les Spartes dans le défilé. Malgré le nombre impressionnant de ses troupes, elles doivent se replier face à la détermination des Spartes.

Mais les Spartes sont trahis par des traitres qui préviennent Xerces qu’il existe un passage qui l’amènerait derrière les troupes de Léonidas.Ceux-ci vont être pris en étau.

Léonidas se rend compte qu’ils vont perdre cette bataille mais il est impensable pour les Spartes de se rendre : ils acceptèrent donc une ultime bataille qu’ils savent perdue d’avance mais voulant tuer un maximum de Perses…. Il ne restera aucun survivant.

Encouragé par l’attitude héroïque des Spartiates, les Athéniens se replient et reforment une armée qui finira par repousser les Perses.

Leur sacrifice n’aura pas été vain.

Nous pouvons donc convenir que ce peuple mythique représente toute la valeur humaine et guerrière qui permet la survie d’un peuple, la valeur d’une armée …

Les Spartiates n’étaient pas un peuple, ce n’était pas une armée, c’était UNE UNITE, UN TOUT, UNE PUISSANCE ….. UNE NATION !!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :