Tout ce qu’il ne faut pas faire !

Au lieu de vous donner la recette magique pour prendre le pouvoir, recette que je ne connais malheureusement pas ; je vais vous dire ce qu’il faut au moins faire pour ne pas perdre notre combat.

Tout d’abord, nous devons cesser de nous couper de notre population par des discours trop intellectuels, trop décalés trop nostalgiques ou au contraire, trop en avance sur leur temps…ce qui intéresse notre population, c’est son pouvoir d’achat !

Nous devons cesser de nous complaire dans une vie virtuelle ou en circuit fermé. Car si des sites mirobolants peuvent être d’utiles compléments à l’action politique, ils ne peuvent jamais être une fin en soi.

Pour éviter l’échec, nous aussi cesser de laisser nos sentiments personnels nous guider dans des décisions qui devraient être prises, uniquement, sous un angle politique. En effet, trop souvent, ceux qui prétendent avoir compris l’importance de notre combat pour la survie même de notre peuple, n’hésitent pas à avoir des attitudes dignes de jardins d’enfant et qui font reculer la cause.

Pour ne pas échouer, nous devons cesser d’abandonner le terrain du populisme aux occidentalistes. Sous couvert de pureté idéologique, nous laissons les électeurs à la droite nationale. Comprenez-moi, je suis bien conscient qu’il faut des cadres formés à notre conception du monde. Mais pour avoir un grand nombre de cadres, il faut d’abord recruter et donc le faire sur des thèmes qui touchent les gens. Mais il est vrai que pour cela, il faudrait que certains acceptent de transpirer et le contact avec un peuple dont ils parlent sans cesse mais sans avoir aucun contact avec lui.

Enfin, pour ne pas perdre notre âme, nous devons mettre nos discours en adéquations avec nos actes et que certains auto-proclamés nationaux-révolutionnaires cessent de s’empresser  d’aller, à la première occasion, de faire risette à la droite néo-libérale à la FPO, Marine Le Pen ou Vlaams Belang…

Aujourd’hui, à NATION, nous avons réussi à garder une ligne sociale, radicale mais aussi populaire qui nous permet, nous, d’avoir une base militante et une vraie, bien qu’encore modeste, organisation politique.

Nous n’avons pas encore la clé du pouvoir mais nous avons au moins compris tout ce qu’il ne fallait pas ou plus faire. C’est déjà un premier pas !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :